PortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Fine plante des galces
✽ Humain ✽▼
✽ Humain ✽
avatar
pic-profil
Messages :
30
Kinahs :
10000
Age :
21
Date de naissance :
23/07/1996
Date d'inscription :
11/09/2017

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://kalerya-entre-monde.forumactif.org/t1789-fine-plante-des-galces http://kalerya-entre-monde.forumactif.org/t1880-herbier-magique http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://kalerya-entre-monde.forumactif.org/t1939-herbes-et-tresors-d-aleksei-blooussov http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/

Mer 13 Sep - 12:54
Alekseï Beloussov
Bariath




Informations générales

Beloussov
Alekseï (Alex / Aliocha)
34
Vanerzam
Homme
60kg
1m60
Homosexuel
humaine
hermine blanche




Informations psychologiques
Hobbys & phobies
Qualités & Défauts


- Découvrir de nouvelles plantes et leurs effets
- Il s’intéresse beaucoup aux médecines alternatives
Phobies :
- Claustrophobie : il a l'impression d’étouffer dans les pièces fermées. C'est pourquoi même en hivers, il se mettra près d'une fenêtre ouverte. Et, s'il a le choix, il préférera dormir à la belle étoile plutôt que dans une maison.
- Légère agoraphobie : il n'a pas tant peur des foules que des grands espaces vides comme les parcs ou les champs dans lesquels les possibilités de fuite ou de cachettes sont réduites.
- Ne supporte pas la discipline
- À peur des Banshee
Qualité :
- Il parle plusieurs langues couramment : Le russe, le chinois et parle très bien le français et l'anglais
- Calme : il prend la plupart des situations avec calme et pragmatisme. Les seules fois où il peut perdre cette assurance sont lors des combats, devant une ou un Banshee et dans une pièce fermée (à cause de sa claustrophobie).
- Présence apaisante : son familier peut aider pour ça. Son calme naturel, met généralement les personnes en confiance.
- Il prend soin de ses patients. Ainsi, le patient guérit plus vite et il peut rapidement retourner à ses occupations.
-Pragmatique
- Il est assez endurant et peut porter son armoire à pharmacie pendant des heures. Mais en termes de force brute et d’agilité en combat il ne vaut rien

Défaut :
- Lâche : devant un combat, sa première réaction sera de fuir.
- Solitaire et peut loquasse.
- Pragmatique : si vous n'avez rien pour payer, alors vous n'aurez rien.
- Infidèle et "Promesse de marin" : si un jour Alex vous dit que vous êtes la personne la plus importante pour lui, de l’attendre, qu'il reviendra vous voir... Ne le croyez pas. En dehors du marché noir de Kalerya, il repasse rarement deux fois au même endroit.
- Fume





Magie et arme

Magie
Arme


Magie oublié des plantes :


Alekseï à appris une magie oubliée... Ce pouvoir lui permet d'éveiller les pouvoirs des végétaux liés aux légendes et d'augmenter les capacités d'une plante magique.
Alekseï est donc dépendant des légendes lié aux plantes. De plus, son pouvoir ne marche pas sur des potions ou si la plante est mélangée avec un élément étranger à la flore. Seules exceptions : l'eau pour les infusions et certains champignons (notamment la levure pour le vin).
Les capacités du russe, ne lui permettent pas d'annuler un effet secondaire d'une plante (sachant que certaines plantes qu'il utilise sont toxique voir mortel.)
Enfin, ce pouvoir puise beaucoup dans les forces de son utilisateur ce qui non seulement affaiblit le chinois, mais en plus, limite l'utilisation de plusieurs plantes dans le temps.
Un petit poignard aiguisé, on ne sait jamais sur qui on va tomber en voyage.





Description mentale

Alekseï est quelqu'un de calme, polit, sérieux et réservé. Il parle très peu, préfère souvent le silence à des mots vide de sens. Il déteste que l'on se moque de lui et prend son métier très à cœur. Si vous n'avez rien pour le payer, il vous refusera sûrement ses services. D'un autre côté, si vous pouvez vous offrir ses produits, il ne se souciera pas de votre camp et ne vous ferra pas payer plus que nécessaire.

Ironiquement, le familier d'Alekseï est une hermine. Il parle beaucoup plus que son compagnon, avec des phrases courtes et précises, souvent des questions. Il est très curieux, ce qui peut passer pour de l'impolitesse. Il a tendance à être imbu de lui-même et peut se montrer ruser. Comme son maitre, il préfère la fuite au combat.

Ces deux-là s'entendent assez bien, même si le russe trouve Oberon trop bruyant et l'hermine le trouve trop timide. Si vous voulez les rencontrer, je vous conseille d'aller au marché noir. Alekseï y vend ses plantes et soigne parfois des patients. Cependant, je dois vous prévenir, il est fort possible de les rater.
Il faut dire que le marchand de plantes, part souvent en campagne à la recherche de nouvelles herbes... Passionné par les plantes, Alex est toujours à l'affût de nouveaux pouvoirs et des capacités incroyable d'adaptation de la Nature. Comme il se retrouve souvent dans des campagnes isolé, il dort généralement à la belle étoile ou chez l'habitant et vit des économies de son marché, des services qu'il peut rendre (bénédiction, guérisons...) ou de ses compétences en pleine nature. Cela ne le dérange pas et à vrai dire, il est plus à l'aise en voyage qu'au marché.

Si vous le rencontrez dans un coin isolé, ne craignez rien, notre russo-chinois n'est pas très porté sur la bagarre. En cas de combat, il préférera même fuir que combattre.
Si par contre vous l'invitez chez vous, inquiétez-vous... Son premier reflex en entrant dans la chambre d'ami sera d'ouvrir les fenêtres et elles le resterons jusqu'à son départ. Il pourra s'excuser du dérangement, mais vous priera de bien vouloir le laisser faire.
En effet, il faut savoir, que notre ami est claustrophobe. Enfin, pas, exactement, car il sait parfaitement d'où vient cette peur. Mais comme un claustrophobe, il est terrifié par les endroits exigus et peut se sentir oppressé dans une pièce trop étroite. À vrai dire, il a surtout peur des murs et ses pires cauchemars le représentent souvent étouffé par l'architecture.

Alekseï à deux autres peurs. Celles des grands espaces, surtout vide qui lui donne le vertige et celle des Banshee. Après tout, ne dit-on pas : "Un Homme qui a été mordu une fois par un serpent, s'enfuit en courant dès qu'il voit un bout de ruban."

Lui qui a toujours l'habitude de maîtriser ses sentiments. Ce sont les rares fois où vous le verrez perdre pied.
D'autre part, c'est quelqu'un de solitaire qui aime le calme, la nature et méditer. Malgré son statu de Bariath et le faite qu'il vende aussi des malédictions, des poisons et parfois de la contrebande, Aleksei, sais s'occuper de ses patients. Sa présence, aidée par les pouvoirs de son familier, est apaisante. De plus, suivant la doctrine chinoise, il s'intéresse plus à l'équilibre du malade qu'a l'éradication de la maladie. Si les énergies à l'intérieur du malade s'équilibrent alors le mal, est sensé disparaître.
Son pouvoir aidant, il accorde beaucoup d'importances au mystique et à beaucoup de respect pour les croyances et légendes locale. Par contre, il ne croît en aucun dieu. Ou du moins, il ne les prie pas.




Description physique

Tu te promènes en forêt. La lumière a du mal à passer entre les branches des arbres, pourtant entre deux troncs, tu réussi à apercevoir un homme. Il est plutôt grand, environ 1m70, n'est pas spécialement large et semble plutôt âgé. Une douce odeur d’encens le suit.
De part sa démarche, tu devines une musculature fine, le genre de muscles qui se développe aux cours d'une vie de nomade et non de combat. Pourtant, ce n'est ni sa taille, ni sa démarche, ni sa constitution qui t'on frappé. Non, si une chose chez lui a bien attiré ton regard, se sont ses cheveux : blanc comme la neige. S'il ne se déplaçait pas avec tant d'aisance, tu aurais pu penser te retrouver face à un vieil homme. Mais non, cet homme-là à plutôt l'air d'avoir la trentaine. Comment se fait-il que ses cheveux soient si pale, est-il albinos ? Il s'est arrêté, sûrement pour se reposer et fumer. Tu t'approches aussi discrètement que possible... Voilà ta réponse, dissimulée derrière une mèche ivoire mal coupé : deux émeraudes vertes qui te fixent avec froideur. Un avertissement... Tu recules. Surtout, que tu viens de voir un détail qui t'as refroidit : autour du cou de l'homme, est enroulé comme une écharpe de fourrure aussi blanche que les cheveux de son porteur. Mais cette écharpe a bougé ! Surement un familier. Ce n'est vraiment pas le moment d'aller se frotter à un magicien. Tu décides de battre en retraite. Derrière toi retentit un petit rire aigu et malicieux. Le genre de voix que l'on attribue à un petit animal, sûrement le familier. Une autre voix lui répond, plus calme et plus grave... Tu pars sans demander ton reste.

Tu repenses à l'étranger toute la soirée. D'où pouvait-il bien venir ? Tu réfléchis essayant de te souvenir d'un détail qui pourrait répondre à cette question. De ce que tu te rappelles, il avait l'air humain et a part sa couleur de cheveux, rien chez lui ne t'a beaucoup marqué.
Il avait la peau pale, ça, c'est certain. Une région avec peu de soleil donc... Il fumait une cigarette, c'est vrai... Une roulée si tes souvenirs sont bons. Surement pas une clope de marque, tu l'aurais remarqué en tant que grand fumeur. Tu ne t'en rappel pas, si tu étais resté quelques instants de plus tu l'aurais vu et te serais indigné : la cigarette en question était certes une roulée, mais en plus, elle avait l'air de fabrication très artisanale. À se demander si le mystérieux mage ne les faisait pas lui-même. Pas de marque, donc soit quelqu'un de peu fortuné, soit un noble qui aime vivre simplement.
Tu continu à faire ton Sherlock en te basant sur tous les clichés que tu connais. Ta prochaine cible se sont les vêtements. Après tout, quoi de mieux que les vêtements pour juger un Homme ? Malheureusement, tu n'arrives pas à te souvenir de ceux-ci et pour cause, ils sont si banals qu'on les oublie presque. Sache donc que cet homme s'appelle Alekseï Ivanovitch Beloussov dit Alekseï ou Aliocha. Mais si tu tien particulièrement à lui trouver un diminutif, il préférera Alex. Il porte toujours des vêtements européens de Vanerzam : une chemise ou un t-shirt simple à manche longue blanc, un pantalon en toile uni brun ou bleu foncé, un manteau sombre qui lui sert aussi bien pour se protéger de la pluie que comme couverture ou oreiller et enfin des chaussure à lacets marron. Quant au familier que tu as aperçu et qui t'a tant effrayer, il s'agit d'Oberon, dit Ob. Une hermine mâle don le pelage reste blanc toute l'année.


Cependant, tu te trompes sur un point, le plus important chez Alekseï, ce ne sont ni ses vêtements ni ses cheveux, mais ce qu'il porte, car c'est là que réside tout son pouvoir. Si tu t'étais arrêté, tu aurais vu que ce qu'il portait n'était pas une simple boite, mais une armoire portative. Pour mieux te la décrire, je vais t'expliquer comment elle est faite. Tout d'abord une structure en bambou. Cette plante, beaucoup utilisé en Chine, la nation natale d'Alex, à l'avantage en plus d'être souple, d'être plus légère que la plupart des autres bois. Sur chaque côté de cette structure, sont tendu des panneaux imperméabilisés en écorce de bouleau. Écorce qui à la réputation d'être aussi souple et résistante que le cuir en plus d'être légère. L'objet est divisé en plusieurs étages, délimité cette fois encore par plusieurs feuilles d'écorce. Sur chacune de ces feuilles, sont disposé des tiroirs aussi en écorce. Dans chaque tiroir sont disposé soit des ustensile soit les feuilles ou autres éléments d'une plante. Tu ne l'aurais jamais su, mais sous le dernier tiroir, se cache un espace permettant de dissimuler la structure et qui est aussi une parfait cachette pour de la contrebande. Enfin, le dernier panneau d'écorce ce repli sur l'avant des tiroirs et se ferme grâce à deux lacets de cuir de chaque côté. Malgré la résistance de l'écorce, l'objet reste fragile si ont le frape trop violemment avec une pierre par exemple. Cependant, on peut le réparer avec de la Bray (résine de pin et de sapin moulu mélangé avec de la graisse animale). Pour ce qui est des dimensions, tu as dû le remarquer. Le sac fait environ 70cm de haut, pour 50 de large et 20 de profondeur le tout pour environ cinq kilos.




Racontez-nous votre histoire

La mère d'Alekseï, Diana était quelqu'un d'étrange. Sans entretenir un lien profond avec son fils, elle lui a transmis ses rêves, ses peurs et ses objectifs. C'est pourquoi, pour comprendre ces sentiments, nous allons remonter un peu dans le temps...


1960

Les murs avaient tout une symbolique dans l’esprit de Diana. Fille de nobles russes, elle avait passé son enfance devant le mur de sa condition. Une belle cage dorée sur laquelle était dessiné un avenir tout tracé. Après tout, elle n'était qu'une partie de la grande fresque des Belooussov.

À cette époque, Diana avait 23 ans, elle avait passé une adolescence plutôt calme. Le calme avant la tempête. Et aujourd'hui, elle avait laisser déborder ses rêves de liberté. L'avantage de vivre au milieu du vingtième siècle, c'est qu'il ne fallait pas aller bien loin pour changer de monde. Il y avait l'Allemagne évidemment, terre déchirée, mais aussi passerelle entre les deux Blocs. Cependant, elle voyait légèrement au-delà : Paris, ville des rêves et des lumières. Lorsqu'elle était allée annoncer sa décision à son père, il était rentré dans une colère noire. Sa fille, sa propre fille, proposait d’aller grandir chez les voyous ! Bon, ce n’était pas les Etats-Unis, ni même l’Angleterre, mais tout de même, quelle trahison !

Trois mois… C’est le temps qu’il lui fallut pour se préparer. Elle se tient sagement à sa place, jouant le rôle de la fille modèle à la perfection. Ses parents n’étaient pas dupes, mais, sans connaître ses plans, ils ne pouvaient rien faire. Son regard, vrillant de rébellion avait le don d’énerver son père. Mais encore une fois, elle faisait profil bas.
À la fin du troisième mois, il eut des mots. Elle sortit de chez elle en claquant la porte, c’est ce quel avait prévu. Elle était majeure à présent et, ne s’étant pas enfuit en catimini, il y avait peu de chance pour que ses géniteurs la poursuivent. Elle alla se réfugier chez son Oncle Ivan. C’est là qu’elle avait caché ses économies et qu’elle s’était préparer pour son voyage.

Le voyage fut long et pénible. Elle atterrie en mai 61 à Berlin. Les jours passèrent, les semaines, les mois, encore, encore... Il devient de plus en plus difficile de réussir à passer. Elle commença à s'habituer à sa vie de Berlinoise et trouva même une école.
Le 13 août, Diane se leva, comme tout les autres jours. Ce n'est que lorsqu'elle descendit dans la rue qu'elle comprit que quelque chose clochait. Les mines étaient inquiètes, elle vit une mère murmurée à son enfant "ne t'inquiète pas, c'est pour la paix...". La jeune femme prit peur, qu'avaient-ils sacrifié pour éviter au monde l'horreur d'une guerre atomique. Lever le genou, lever le pied, poser une jambe, lever l'autre pied, recommencer. Tac, tac, de plus en plus rapidement courir, suivre la foule, suivre la rumeur. Ignorer la gorge qui brûle, le manque d'aire. Les pavés, les rues, les gens, toutes ces formes flou, les ignorer. Pour enfin arriver, près de l'effondrement... Devant un mur. Un mur. Il n'était pas là hier. Pleurer peut-être, mais ne pas crier, ne pas attirer l'attention. Encore un mur.

Les mois suivant Diana tomba en dépression, elle n'avait plus goût à rien. Plus le mur grandissait, plus elle glissait. Tout le monde se mit à en parler, les médias les politiques, le "mur de la honte" était sur toutes les bouches. Chez la russe, les murs étaient devenu des objets de haine, lorsqu'elle les regardait, elle les voyait s'approcher tel des monstres pour l'écraser. Encore une fois, c'est son oncle Ivan qui la sauva. Il l'emmena en Amérique du Sud, puis il l'aida à trouver un travail. Le genre de boulot qui te fait voyager beaucoup. Elle vit du pays, beaucoup de pays. Elle se passionna pour la médecine traditionnelle. Elle se concentra de tout son corps et toute son âme dans cet objectif, se ruinant la santé. Finalement, Diana échoua en Chine. Elle avait alors quarante ans, mais en faisait dix de plus. Elle fit tout pour rester une femme indépendante bien que très entouré. Si bien qu'en 1982, lorsque le petit Aleksei naquit, personne ne sut qui était le père. Selon la coutume, sa mère le baptisa du nom d'un proche chère : Ivan, Ivanovitch.


Il est temps a présent de revenir sur Aleksei, car c'est pour lui que vous êtes venu, n'est-ce pas.


La maison des Belooussov était grande. C'était une maison traditionnelle chinoise avec des murs porteur extérieur et des murs intérieurs servant à délimité les pièces. Mais cette maison avait une petite particularité, déjà, il n'y avait presque pas de murs intérieur, juste le minimum. Ensuite, les parois extérieures étaient percées de fenêtres et portes qui restaient ouverte la plupart du temps. Si bien que dans l'esprit du petit garçon qui grandissait ici, l'intérieur de la maison n'était qu'une extension du jardin et des rues. Seule la bibliothèque ressemblait à une vraie pièce. C'est là que l'enfant aimait se réfugier quand il était triste ou boudeur. Ce n'était pas une maison à souvenir. Les rues, Pekin à une heure en voiture, ho ça oui, il en gardait des souvenirs. De larcins d'enfant, de sa bande d'enfants des rues avec qu'il avait grandi. Il faut dire que ça mère était souvent absente..
Mais il y a un souvenir, qui serait graver dans sa mémoire jusqu'à sa mort. Une fois où sa mère cessa d'être une ombre d'être une ombre :

C'était en 1989, il avait huit ans. Un matin, il avait trouvé sa mère debout, immobile. Elle tenait une grande feuille de papier si fort qu'il commençait à se déchirer. Mais surtout, ce qui marqua Alksei se fut les larmes. Jamais il n'avait vu sa mère pleurer. Le jour même elle lui annonça qu'ils partaient. Il ne savait pas où, il ne savait pas pourquoi et il avait peur. C'était la première fois qu'il quittait la chine. Le voyage sembla duré une éternité et pour lui c'était comme s'il avait changé d'univers. Leur destination était un pays à l'architecture étrange et à la langue brute. Il se laissa entraîner par sa mère. Le monde entier semblait vouloir ce déverser dans la ville. Lui, du haut de ses huit ans, il ne comprenait pas, mais Diana lui tenait la main et pour rien au monde, il ne l'aurait lâché.
Ils avançaient dans le sens de la marée humaine, donc c'était facile de se déplacer. Par contre, une fois arrêter, il fallait pouvoir rester sur place sans se faire emporter. Heureusement, sa mère savait rester sur place et elle avait ce regard particulier qui t'incitait à ne pas la bousculer. Pour la première fois, elle prit son fils dans ses bras et le porta sur ses épaules. C'est là qu'il le vit : un mur gigantesque effondré par endroits par lesquels s'engouffrait des vagues de gens. Aucun des deux ne parla, mais Aleksei comprit le message : "Ne te laisse pas enfermé."
Lorsqu'ils rentrèrent, leur vie changea quelque peu. Diana, décida qu'elle devait faire quelque chose de la vie de son fils. Elle voulait faire de lui un maître dans la médecine des plantes, et donc l'envoya un an étudier près d'un expert. Ce qu'elle ne savait pas, ou alors, elle ne le laissa jamais paraître, c'est que cet "expert" était aussi un magicien. Pendant une année, il entraîna Alekseï, le poussant dans ses derniers retranchements. Sans doute, est-ce à cause de cet entraînement intensif que le garçon développa son caractère renfermé et exigent avant sa rencontre avec Oberon. Durant cette époque, il apprit les bases de ce qui serait plus tard sa magie.
Par la suite, le garçon ne partit poursuivre son éducation sur les plantes que durant trois mois par ans. Le reste de l'année, sa mère venir des professeurs particuliers pour qu'il apprenne : le russe, l'anglais, le français, l'histoire, les mathématiques et les autres disciplines générales. Et durant son temps libre, Alekseï s'échappait dans les rues où il pratiquait le chinois, apprenait à courir et à se cacher.

Les années passèrent lentement. Diana s'absentait de plus en plus souvent au fur et à mesure que les tentions entre le bloc de l'ouest et de l'est s'atténuait. Aleksei l'apprit bien plus tard, mais à cette époque, sa mère retournait en Russie pour renouer des relations avec la noblesse russe.

Tout était calme, normal. Puis un jour, il se retrouva à Paris.

Comment en était-il arrivé là ? Même, aujourd'hui, il se pose la question. La routine, les plantes, puis une lettre. Les yeux de sa mère qui brille au nom de la capitale française... Et le voilà devant les grilles rutilantes que l'homme qui est venu l'accueillir appel "son nouveau chez-toi".
"Chez-soi" ou, autrement dit : la Congrégation de l'entre-monde. Alekseï y passa un an sur terre. Non, sur Vanerzame.
Il se passa beaucoup de choses durant cette année... Mais comme les histoires s'effacent au cours des siècles, certains instants si intenses sur le moment sont insignifiants sur l'étendue d'une vie. Si l'on devait retenir qu'une chose de cette période-là, c'est qu'a la question "voulez-vous être un membre de la congrégation ?" Il répondit "Oui". Cependant, vous deviez vous en douter...
Après Vanerzame, Alexsei partit pour Kalerya. Changer de monde le perturba au début, la Chine et sa culture lui manquai. Cependant, il s'habitua vite à sa nouvelle vie, apprenant silencieusement comme il avait toujours fait. Peut de gens qui l'on croisé à l'Académie se souviennent de lui. C'était un bon élève, mais toujours seul, très discret qui ne parlait presque jamais et s'asseyait toujours au fond des classes. Pourtant, c'est à l'Académie, qu'il apprit à se battre et à perfectionner son pouvoir. Ho, combien d'heures avait-il pu passer dans la bibliothèque à étudier les herbiers des différents mondes. Deux événements majeurs, marquèrent cette époque pour Aleksei. Deux évènements qui changèrent sa vie. Le premier est la rencontre avec son familier. Comme chacun sais, chaque magicien obtient un familier qui le suivra jusqu'à ce que la mort les sépares.
La première rencontre entre le russe et son hermine, ne, c'est très bien passé. Ho, le rituel s'est déroulé comme prévu, mais, ils ne se sont tous simplement pas entendu. Qu'un familier et son maître ne s'entendent pas peut paraître étrange, mais ce n'est pas si étonnant que cela. Après tout, il arrive régulièrement que deux personnes ayant la même personnalité ne vont pas du tout ensemble ou bien que l'on déteste une partie de nous. Pour Alexei et son familier, ce fut le cas de la deuxième partie. Oberon, car c'est ainsi qu'il voulut être appelé, était très arrogant dans les premiers mois. Il n'arrêtait pas de poser des questions à son humain sur la magie des plantes, sur ses capacités.... Et il lui arrivait souvent de faire des remarques désobligeante sur la manière du chinois de combattre ou d'utiliser ses sorts. Alekseï, quant à lui, se surprenait souvent à se laisser aller à sentiments mélancoliques envers Vanerzame où tout semblait beaucoup plus simple. Son familier n'aidant pas, ils commençaient certes à créer un lien fort, mais plus négatif que positif. Alekseï essayait régulièrement d'échapper à son nouvel "ami", allant même parfois à tenté de l'enfermé.
Isolé, toujours aussi discret, avec un familier qu'il n'aimait pas et qui ne faisait que repousser les vagues amis qu'il avait, Alekseï commença à broyer du noir. Ironiquement, les effets de ce début de dépression se firent sentir aussi sur Oberon, qui devient en plus acariâtre, entrainant ainsi un cercle visieux.
De cet état d'esprit négatif aboutit le deuxième évènement qui mit fin au parcours d'Alekseï à la Confrérie : sa fuite. Ce qu'il faut comprendre, c'est qu'a cette période-là, le garçon ne supportait plus les obligations sociales et sa claustrophobie alors jusque-là plutôt légère s'aggrava grandement. Les Parois de la Confrérie devinrent une prison et il lui arrivait souvent de repenser à sa mère et au voyage qu'ils avaient fait à Berlin. Bien qu'il abandonna l'idée par la suite, une autre motivation qui avait pousser le jeune homme à s'enfuir, fut le désir de retourner sur terre. Il savait que sa mère avait dû perdre la mémoire, mais il ne pouvait s'empêcher de penser qu'au fonds d'elle, elle se souviendrait toujours de lui.
Il avait seize ans et n'avait pas encore passé l'examen lorsqu'il partit. Il s'enfuit en pleine nuit, avec quelques provisions dans un monde qu'il n'avait presque pas visité. Il aurait pu mourir. Il aurait dû mourir.

Son familier l'avait suivie, évidemment. Ils avaient réussi à s'enfuir et à ne pas se faire attraper. Alekseï utilisait ses connaissances en plante pour survivre. C'est durant le premier mois que l'Accident survient.
Comme souvent, ils étaient en forêt. C'était plus simple pour eux de vivre dans les bois qu'en ville. Déjà, ils n'avaient pas à voler, ensuite, ils avaient toutes les plantes nécessaires à leur disposition. Seul certaines plantes de Vanerzame manquait. Les deux compagnons de fortunes avaient fini par trouver un accord tacite : ils se parlaient le moins possible et effectuaient le plus de tâche séparément. Ainsi, ils allaient plus vite et étaient moins souvent ensemble. Cette nuit-là, Oberon n'était pas parti chasser. Il s'était endormi près des restes du feu de camp à l'opposé de son maître. Lorsque soudain, un cri strident retentit. Ils se réveillèrent en sureaux. Ca ne ressemblait à aucun cri d'animal et pourtant ce n'était pas non plus humain. La forêt était passée en un instant d'une maison douce et protectrice, à un lieu terrifiant et inconnu. Pour la première fois, ils se cherchèrent l'un l'autre, par esprit et se rapprochèrent. Un second cri retentit, plus proche. Alekseï se mit à courir, tandis qu'Oberon se cacha dans son manteau. Mais c'était inutile. La créature les suivait toujours, comme si elle les sentait... Bientôt, ils entendirent des pas derrière eux. Puis plus rien, le noir total.
Alekseï fut réveillé par un sentiment inconnu qui ne lui appartenait pas. Puis une douleur, vive. Il ouvrit les yeux, pour tomber nez à museau avec son familier. Son familier... au pelage blanc blanc ! Il se redressa, chercha des traces de la créature autour de lui, mais rien. Ils n'étaient pas bons ? Ou le monstre était déjà repu ? Comment était-ce possible ? Il revient vers son hermine. Ca aussi, c'était impossible... On était en été, Oberon aurait du avoir n'avoir son poil d'hivers que dans plusieurs mois ! Toi aussi. L'homme  regarda son compagnon avec incompréhension. L'animal fit un coup de museau pour lui montrer ses cheveux... eux aussi devenu blanc.
La peur. Une peur si puissante qu'ils s'étaient tout deux évanoui et qui les avaient traumatisé au point de changer leur couleur de poils. Cette histoire suivit les deux compères toute leur vie, mais elle changea beaucoup de choses. À commencer par leur relation. Être obligé de vivre avec quelqu'un, c'est une chose, avoir connu une frayeur intense et être passé proche de la mort avec cette même personne en est une autre. Oberon devient moins arrogant et moins bavard, au point qu'il lui arrive même de laisser son maître apprécier le silence qu'il affectionne tant. Alekseï s'ouvrit un peut plus à son familier et commença à discuter avec lui, au point qu'un début de complicité naquit. De ces conversations, un point ressortait : ils ne pouvaient pas continuer à survivre ainsi, il leur fallait un point d'attache, voir mieux, un travail.
Ils apprirent bien plus tard, que là créature qu'ils avaient rencontré cette nuit-là était une Banshee. Et ils jurèrent de ne plus jamais avoir à faire avec cette race-là.
Pendant un an, ils firent de petits boulots et proposèrent leurs services pour protéger une maison ou soigner quelqu'un à domicile. Puis, petit à petit, ils commencèrent à se faire un nom. Aleksei trouva un petit coin ou faire pousser ses plantes et, a force d'aller au marché noir, acheter des herbes importé de Vanerzam, il se fit des contact, pour finalement s'installer sur le marcher.




Informations Supplémentaires

Votre surnom
Kumi

Votre âge
21

Qui est sur ton avatar ?
Ginko - Mushishi

La catégorie de ta magie
Magie oubliee

Nom de ta magie
Alekseï Belooussov > Magie des plantes

Accès à la zone H/Y/Y
Oui

Pourquoi avoir choisir Entre-Monde pour votre avenir RP ?
Je cherchais un forum sympa avec un univers fantastique... Je suis tombé ici par hasard et j'ai bien aimé le contexte et les gens ^^

Code de validation




Dernière édition par Alekseï Belooussov le Mer 6 Déc - 19:56, édité 63 fois
Invité
avatar
pic-profil

Invité
Mer 13 Sep - 16:03
Bonsoir, bienvenue chez nous. Si tu as des questions, n'hésite pas. Bonne chance pour ta présentation.
✽ Humain ✽▼
✽ Humain ✽
avatar
pic-profil
Messages :
30
Kinahs :
10000
Age :
21
Date de naissance :
23/07/1996
Date d'inscription :
11/09/2017

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://kalerya-entre-monde.forumactif.org/t1789-fine-plante-des-galces http://kalerya-entre-monde.forumactif.org/t1880-herbier-magique http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://kalerya-entre-monde.forumactif.org/t1939-herbes-et-tresors-d-aleksei-blooussov http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/

Mer 13 Sep - 16:24
ok, meci :)
Ha si, j'ai pas trouvé les différents rang pour les Bariaths, il y en a ?
Invité
avatar
pic-profil

Invité
Mer 13 Sep - 16:36
Les Bariaths n'ont pas de rangs car ils ne font partit d'aucune hiérarchie, ils n'ont aucune appartenance dans aucune structure comme la congrégation ou Le conseil. Je te revois sur cette page où tout est expliqué :
http://www.kalerya-entre-monde.com/t14-les-bariaths
✽ Humain ✽▼
✽ Humain ✽
avatar
pic-profil
Messages :
30
Kinahs :
10000
Age :
21
Date de naissance :
23/07/1996
Date d'inscription :
11/09/2017

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://kalerya-entre-monde.forumactif.org/t1789-fine-plante-des-galces http://kalerya-entre-monde.forumactif.org/t1880-herbier-magique http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://kalerya-entre-monde.forumactif.org/t1939-herbes-et-tresors-d-aleksei-blooussov http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/

Mer 13 Sep - 17:03
Merci, j'avais lu la page mais j'avais juste un doute.


Spoiler:
 


Oberon : #f75e25
Invité
avatar
pic-profil

Invité
Mer 13 Sep - 18:07
Bienvenue ~
✽ Humain ✽▼
✽ Humain ✽
avatar
pic-profil
Messages :
30
Kinahs :
10000
Age :
21
Date de naissance :
23/07/1996
Date d'inscription :
11/09/2017

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://kalerya-entre-monde.forumactif.org/t1789-fine-plante-des-galces http://kalerya-entre-monde.forumactif.org/t1880-herbier-magique http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://kalerya-entre-monde.forumactif.org/t1939-herbes-et-tresors-d-aleksei-blooussov http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/

Mer 13 Sep - 21:26
Merci :3



Spoiler:
 


Oberon : #f75e25
❖ Dragon de l'eau & Vampire de sang pur ❖
❖ Dragon de l'eau & Vampire de sang pur ❖
avatar
pic-profil
Messages :
2739
Kinahs :
45000
Age :
24
Date de naissance :
05/02/1994
Date d'inscription :
12/09/2016

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://kalerya-entre-monde.forumactif.org/t76-ryuu-tachibana-drazleyth http://kalerya-entre-monde.forumactif.org/t146-ryuu-tachibana-drazleyth http://kalerya-entre-monde.forumactif.org/t365-ryuu-t-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t150-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t151-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t152-ryuu-tachibana-drazleyth

Sam 16 Sep - 18:57
Je te l'ai souhaité sur discord déjà, mais Bienvenue !
Bon courage pour ta fiche :love:
✽ Humain ✽▼
✽ Humain ✽
avatar
pic-profil
Messages :
30
Kinahs :
10000
Age :
21
Date de naissance :
23/07/1996
Date d'inscription :
11/09/2017

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://kalerya-entre-monde.forumactif.org/t1789-fine-plante-des-galces http://kalerya-entre-monde.forumactif.org/t1880-herbier-magique http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://kalerya-entre-monde.forumactif.org/t1939-herbes-et-tresors-d-aleksei-blooussov http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/

Mar 5 Déc - 10:52
Fiche terminé


Spoiler:
 


Oberon : #f75e25
❖ Dragon de l'eau & Vampire de sang pur ❖
❖ Dragon de l'eau & Vampire de sang pur ❖
avatar
pic-profil
Messages :
2739
Kinahs :
45000
Age :
24
Date de naissance :
05/02/1994
Date d'inscription :
12/09/2016

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
http://kalerya-entre-monde.forumactif.org/t76-ryuu-tachibana-drazleyth http://kalerya-entre-monde.forumactif.org/t146-ryuu-tachibana-drazleyth http://kalerya-entre-monde.forumactif.org/t365-ryuu-t-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t150-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t151-ryuu-tachibana-drazleyth http://www.kalerya-entre-monde.com/t152-ryuu-tachibana-drazleyth

Jeu 7 Déc - 0:05
Coucou, si personne ne valide ta présentation d'ici demain soir, je m'occuperai de toi :)
Page 1 sur 2