PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion



 

Nylam ALJANN - Chimère de la Gourmandise du Crépuscule - L'Alchimiste
Invité
Anonymous
pic-profil

Invité
Mer 7 Fév - 23:01
Nylam ALJANN
CREPUSCULE - MEMBRE DE LA DIVISION 10 - LA GOURMANDISE



CAFE GORGON EYE, PRES DU PORT D’ENTALZYA, 18H05

C'est forcément lui, qui vient juste d'entrer dans le café. Malgré son côté très juvénile, sa capuche couvrant légèrement son visage et ses gants noirs en cuir, il n'y a pas de doutes là-dessus. Il embrasse la salle d'un regard circulaire, sans se presser, et avise finalement les hommes qui l'attendent, seuls, tous assis à la table 4. Sans se démonter, il se dirige vers eux, et prend place sans attendre d'invitation. Son visage est fermé, il attend la suite. Eux, ils ne sont pas impressionnés le moins du monde. L’un d’eux sort un dossier épais, tranquillement, il distribua quelques feuilles à chaque personne présente. Ce dernier lâche d'une voix calme :


- "Bon, nous devons parler de cette nouvelle affaire à Kalerya."


En effet, cette petite crapule venait ici pour négocier avec certains malfrats et même quelques accords d’assassinats. Vous vous demandez de qui il peut bien s’agir, n’est-ce pas ? D’ailleurs, vous vous demandez sûrement qui je suis également ? Laissez-moi d’abord vous présentez cette personne, cette personne qui est devenu ma mission et qui… selon vous, sera mon ami le plus précieux.


Informations générales

ALJANN
Nylam
19 ans
Ultarime
Masculin
75kg
1m78
Héterosexuel
Demi-dieu foudre
Fennec




Informations psychologiques
Hobbys & phobies
Qualités & Défauts


C’est un être prévenant et affable qui se dresse devant vous : Une silhouette avenante, séduisante, aux contours un peu incertains. Vous pouvez le deviner d’ici, non ? C’est une facette qu'il s'est toujours connu. C’est dans sa nature, depuis le début, d’être courtois et accommodant. "L’exigence appelle la perfection", un de ses crédos, vous l’entendez souvent le répéter auprès de ses collègues de sa compagnie de transport ou de son autre sombre et réel emploi. Quoiqu’il en soit, c’est un fait, c'est un perfectionniste ce petit. Que voulez-vous ? Est-ce vraiment un vice d’aimer les choses qui s’ordonnent avec brio dans leurs moindres détails ? Ajoutez à cela sa soif de connaissances, de découvrir ou… malheureusement pour beaucoup "d’expérimenter". Vous l’avez compris, l’une des premières activités de Nylam Aljann est l’expérimentation sur les êtres vivants. Ce qu’il recherche ? Dépasser les limites qui ont été "imposées" par la nature, selon ses propres termes. Découvrir de nouveaux éléments, de nouveaux yaos, etc. C’est ce qui occupe pleinement son temps, mais derrière tout cela, on connaît une cause étonnamment plus noble. C’est d’ailleurs sur ce point là que vous espérez le ramener à la raison.

Ce qui me parait personnellement impossible, mais je vous fais pleinement confiance. Après tout, après cet horrible vice, il faut voir aussi ce besoin d’exposer le résultat de ces expériences. De les utiliser pour semer destruction et chaos, tout cela pour le bien fait de cette terrible organisation. Sans compter que, bien qu’il essaye de le dissimuler aux yeux de tous, ce jeune garçon aime confronter sa puissance à ceux des autres. Afin de connaître l’étendu de l’écart ? Détrompez-vous, c’est simplement pour mieux savoir comment réduire cet écart. Il cherchera toujours un moyen de vous surpasser, même si vous êtes son plus grand confident, son meilleur ami, il n’hésitera pas. C’est pourquoi je préférerai que vous vous méfiiez de lui mais vous ne m’écouterez pas.

Néanmoins, il est soumis aussi à des vices innocents. Quand une chose est à lui, il n’aime pas devoir la partager. Quand il a travaillé à la construction d’un équilibre sans défauts, il n’aime pas la voir ébranlée par de futiles difficultés. C'est un possessif pleinement consentant. C’est comme ça. Il aime avoir la main mise sur ce qui lui est, cher. Et toutes ces choses, toutes ces personnes qui lui sont précieuses, méritent son entière attention et son attentif dévouement. Il aime à les voir se laisser aller, délier leur langue et faire pleuvoir les mots, sous l’effet extatique de la confiance. Il pense verser dans l’altruisme plutôt que dans l’égoïsme. L’autre passe souvent bien avant lui.

Toutefois, derrière tant de plaisir à manipuler, nous savons qu’il ne trahira jamais ce petit garçon dont il s’occupe : son petit frère. Ce côté possessif et protecteur ici se fait bien sentir. Il faut d’ailleurs remarquer que dans ce dossier que vous avez ramené, on peut retrouver la catastrophe de Yvell. Vous ne connaissez pas ? Il s’agit d’un petit village à Eclypteth. Pas très connu, assez reculé même. Des brigands ont tenté de s’en prendre au domicile des jeunes Aljann et une heure plus tard, le terrain entier fut dévasté. Je sais que pour vous, vous voyez l’espoir d’un jeune homme capable d’aimer au point de céder à des émotions humaines pour protéger les siens mais… n’oubliez pas la cruauté qu’il a exprimé en éliminant également les innocents de ce village. Heureusement pour l’enfant qu’il protège, il ne semble pas se souvenir de cette période. Il ne semble même pas savoir dans quelles activités son grand frère passe son temps.

C’est toutefois la seule faibl…, je veux dire peur qu’on a pu déceler chez lui. Cette protection infaillible nous montre clairement la peur de perdre cet être qui lui est cher. On pourrait presque y comprendre la peur d’être seul ou… abandonné par des êtres qu’il aime. Ne pourrait-on pas conclure donc une peur d’être aimé ?

Bref, s’il n’est pas dans ses habitudes de commettre des bourdes à son insu, il sait pourtant s’affirmer avec détermination et exprimer ses états d’âme sans prendre de pincettes. Excepté quand il s'agit du petit jeu de l'amour et du charme. Il aime charmer toutes les personnes de son entourage, s'amuser avec eux, les manipuler, jouer, ainsi assouvir ses besoins.

Toutefois, il sait prendre les devants quand il le faut, et même si son cœur peut lui dicter d’autres conduites, son bon sens a souvent le dessus lorsqu’il faut jouer avec tactique. Il ne veut pas servir son propre intérêt, mais en premier lieu celui des personnes qui lui ont accordé leur confiance. C’est nécessaire et invétéré.

Tous les bons penchants qui peuvent l’habiter doivent passer leur tour à présent. Même bienveillant, il sait quand il est nécessaire d’agir, et de changer dans son intérêt. Ou le vôtre. Surtout le vôtre. Malgré lui, il le sert avec dévouement, ce leader effrayant, un dévouement factice et malsain. Un leurre, un vil mais nécessaire calcul.  Dans ses intérêts, ses buts qui lui sont chers, il est prêt à tout accepter. Il aimerait pouvoir vous raconter l’inaccessible. Jouer la comédie pour obtenir des faveurs, voilà la jolie combine. Et toute cette joyeuse comédie qui dure, s’allonge, s’étire, n’en finit pas. Il reste le même, au de-là de tous ces mensonges populaires. Il vous le montrera, un jour.
Au premier abord, on peut croire que ses qualités sont très limitées. Aux yeux de tous, c’est un bon gérant de société mais un peu tête en l’air et maladroit. La vérité est tout autre. Pour un groupe très limité de tous, on sait qu’il possède en effet la maturité du grand frère. Très protecteur voire surprotecteur. On l’observe avec son attitude envers son petit frère. Oui, son petit frère, cet être inexistant de tous les rapports de n’importe quel organisme. Encore une fois, dans le simple but de sa protection, mais je pense que vous le comprenez beaucoup sur ce point, n’est-ce pas ? Après tout, vous comptez beaucoup là-dessus.

Mais, je m’égare. Revenons à ce qui vous pose problème ou du moins, vous inquiète : sa soif de connaissance. Sa curiosité et son souhait de dépasser l’entendement humain à développer un esprit scientifique accrue chez lui. Si bien qu’il lui arrive de murmurer ses hypothèses et ses conclusions. D’ailleurs, c’est grâce à cet esprit scientifique, accompagné de ses capacités hors du commun qu’il est considéré comme quelqu’un de redoutable.

Assez dégourdi en son genre, il a acquis à l’entraînement de bons réflexes qui lui permettent de réagir immédiatement dans des situations fâcheuses. Comme vous pouvez le remarquer dans cette négociation, il réfléchit avant d’agir et prépare méthodiquement ses actions et excepté cette situation, beaucoup de ses actes sont considérés comme cruels. Ainsi, vous l’avez compris, ses manipulations les plus dévastatrices sont subtilement étudiées. Il ne choisit pas ses victimes au hasard, c’est quelqu’un de très intelligent. Solitaire mais discret, il sait garder un secret et peut survenir inopinément dans les lieux les plus singuliers. Grâce à ses aptitudes extraordinaires, il peut tracer n’importe qui, n’importe quand, n’importe où avec une virtuosité déstabilisante, d’où l’un de ses surnoms : chimère.

Il fait preuve d’une grande patience qu’il allie avec une persévérance sans faille. C’est ainsi qu’il parvient toujours à ses fins. Les objectifs sont faits pour être atteints, et ce sont ses différents buts qui lui permettent d’avancer. Il a toujours trois coups d’avance. D’ailleurs, il est difficile de savoir quel est son réel objectif puisque chaque chose qu’il a entrepris dans sa vie, semble rejoindre une cause similaire qui n’a réussi être déterminée par personne. Néanmoins, on se rend compte qu’il n’a aucune limite, notamment avec son côté sadique. C’est ici une de ses principales caractéristiques ! Du moins, de ce que l’on ressent. Fervent partisan de la violence psychologique, il fait rarement usage de la torture physique pour son propre plaisir. Je dois cependant avouer que la vue du sang et l’odeur de l’hémoglobine ne l’effraient pas du tout, normal pour un scientifique de son calibre et du passé néfaste qu’il a vécu. Pour lui, chacune de ses paroles recèle d’un vil double sens. Toutefois, son premier défaut est cette soif de pouvoir, puisque vous l’avez compris, derrière cette recherche de connaissances, se dissimule bien une quête de puissance… Malgré déjà l’extraordinaire don qu’il s’est approprié.

Enfin, on peut assurer qu’il se cache sous un masque d’impassibilité pour mieux se protéger. Ça du moins, il s’agit de votre expertise. Derrière ce monstre qui profane l’humanité, vous semblez déceler encore en lui un cœur chaud et aimant.

Et bien croyez-moi, que j’ai du mal à ressentir cela en lui. Mais tout ce qui est croyance, je vous le laisse. Après tout, c’est votre domaine.





Magie et arme

Magie
Arme


"Alsafar albarq" ou également appelé "le voyage de l’éclair". Une magie exceptionnelle, j’imagine que cela l’est également pour vous, malgré votre long savoir.

On ne peut vraiment catégoriser ce type de magie étant donné sa particularité. Mais pour mieux la comprendre, il faut rappeler que Nylam, ainsi que de nombreux autres personnes, étaient soumis à des études scientifiques et ce face à des éléments instables, notamment des débris de cristaux de téléportation. Seulement 6 personnes survécurent à cette terrible infamie. Nylam en faisait partie mais il était de loin le plus faible de tous.

Toutefois, grâce à cela, il s’est découvert le don de créer des portails de téléportation. Malheureusement pour lui, ces résultats n’étaient pas satisfaisants pour ceux qui les étudiaient. Tandis que les autres enfants survivants s’étaient découverts des dons extraordinaires, il ne pouvait que créer des portails de petits diamètres et que sur une très courte distance. En bref, inutilisable. Il n’était donc qu’un échec qu’ils pouvaient disposer, sans compter que cette magie insufflée dans son organisme était instable. Elle a failli lui coûter la vie. Il aurait patienté un peu plus longtemps, et les dégâts auraient été désastreux.

Mais comme vous le savez déjà il a… "substitué" l’essence divine du précédent possesseur du demi-dieu de la foudre. Elle était malheureusement présente dans cette terrible organisation. Comme si Nylam l’avait toujours su, il s’empara de cette essence qui lui a sauvé la vie en stabilisant son organisme, éliminant presque l’ensemble des éléments étrangers dans son corps, et lui permettant miraculeusement d’être amené à une magie d’un contrôle de l’élément électrique.

Vous l’avez bien compris. Il ne s’agit pas là d’une simple création de la foudre. Pour lui, il s’agit comme d’un voyage à travers cet élément électrique. Comme si son esprit y était connecté, de l’orage qui gronde jusqu’à la course des électrons autour du noyau.

Ainsi, à l’aide de ses propres connaissances, il a développé une magie qui s’adaptait parfaitement à la recherche scientifique. Pouvant renforcer l’énergie électrique d’un corps, jusqu’à l’absorbé entièrement, capable d’accélérer le soin des blessures, des maladies. Jusqu’au contrôle des gestes de l’être qu’il examine. Mais vous vous doutez qu’avec son esprit tordu, il en est plus à modifier l’organisme des êtres vivants pour voir quel type de mutation il est capable de réaliser. Vous l’avez ben compris, beaucoup ont comparé cette magie comme de l’alchimie, fonctionnant par la compréhension, la destruction et la restructuration des éléments. Son impasse se trouve dans les autres magies qui ne semblent pas être une science régulée sous les mêmes règles que la nature elle-même. Il est d’ailleurs, pour lui, plus difficile d’appliquer cette magie sur des êtres vivants par rapport aux objets. Quand il l’utilise sur les êtres vivants, cela lui demande une plus grande concentration et un temps bien plus long.

Chose qu’il a constaté, lorsqu’il utilise les cristaux pour se téléporter dans d’autres mondes, cela lui cause une douleur insupportable. Comme si le restant des résidus de ces cristaux dans son organisme, cherchait à retourner à leur place originelle. Il est donc obligé de se protéger avec sa magie électrique pour pouvoir se téléporter.

Outre cela, à noter tout de même que cela reste une magie redoutable, à se méfier mais elle est surtout dévastatrice en termes de soutien. Avec une telle magie, il peut rendre le bon ou la bonne partenaire, imbattable.

Mais en termes d’usage solo, cela reste accompagné tout de même une magie légendaire, mystérieuse, ancienne, et même oubliée. Ainsi, ce pouvoir lui permet de couvrir son corps dans cet élément, étant une parfaite attaque mais accompagné de ce "voyage de l’éclair", augmente également sa vitesse, ses aptitudes physiques. Par ailleurs, l’usage de la foudre contre lui est totalement inefficace, elle est parfois tout à son avantage car elle lui permet de "recharger ses batteries". Toutefois, on peut noter qu’il y a une absence de protection face à un élément en absence de solidité. Elle est comblée par sa vitesse et sa capacité de réflexion rapide lui permettant même parfois de détourner certaines attaques, mais cela reste une faiblesse exploitable. De plus, l’énergie que consomme cette magie face à cette usage neutronique est bien trop épuisant pour lui.
C’est pour cela qu’il s’est adapté pour les combats, même si… il est dans son avantage, impératif, qu’il termine les combats au plus vite s’il fait appel à une telle magie.
Enfin on passe à quelque chose d’intéressant ! Je me présente, je me prénomme Eclari. Pourquoi ? Et bien, j’ai décidé que ce serait ainsi pour cette vie. Je ne peux pas complétement me révéler maintenant, mais vous savez déjà que je suis lié à ce garçon par le lien des familiers. Je me doute que vous n’êtes pas forcément intéressé par tout ça, mais par les armes de Nylam, mais si vous êtes intéressé, n’hésitez pas à me le faire savoir.

Si vous voulez connaître un peu plus sur ma personne:
 

Si je viens à vous parler de moi, c’est parce que je suis son arme. Pour l’expliquer plus simplement, j’ai le pouvoir de me métamorphoser en arme. Pratique, n’est-ce pas ? J’ai en tout neuf formes, mais je crois qu’il ne pourra en invoquer que trois pour le moment, en tout cas voici mes formes :

- Enlil : un falacata
- Anu : Un fil métallique
- Dumuzi : Des poings cloutés
- Marduk : Une faux
- Enki : Deux dagues
- Ishtar : Une épée large
- Sin : Un katana de deux mètres.
- Ishkur : Deux gants armés de canon (Facilitant le lancement de boules électriques)
- Shamash : Une épée large

Pour le moment, je ne le vois invoquer que… Enlil, Ishtar et Anu. Mais, tant qu’il ne m’écoutera pas, je ne le laisserai pas atteindre l’ensemble de ces neuf formes.

Quelques autres informations me concernant:
 

Concernant ma relation avec Nylam, elle n’a pas encore vraiment commencé… Mais regarder mon caractère, regarder ce vaurien… Il lui manque de la discipline, et je jure que cette relation sera… explosive.





Description mentale

Nous arrivons au plus intéressant, je trouve. C'est la partie de ce rapport qui m'a le plus captivée, vous aussi, n’est-ce pas ? Adaptable, changeant, multiple, double, triple, quadruple... les psychologues eux-mêmes ont bien du mal à mettre un mot sur ce qui le définit pourtant le mieux, sa prodigieuse capacité à adapter son comportement, ses actions, son discours, à celui ou celle qui se trouve en face de lui. Il est décrit par le docteur Arlette, psychologue décédée depuis, comme un jeune garçon traumatisé, choqué, et elle vous prescrit de nombreuses séances pour vous aider à vous remettre de ce qu'elle décrit dans ses notes comme "les souvenirs douloureux dus à un événement violent dont le patient a été témoin dans sa tendre enfance". L'année suivante, toutefois, le docteur Marcus, lui aussi psychologue dans le même village à Eclypteth où il se trouvait lui et son petit frère, il le décrit comme un jeune homme tout à fait équilibré, curieux et plein de vie. On pourrait croire que l'un des deux s'est trompé, ou que l'un des deux ment, mais je suis prêt à parier qu'ils ont eu raison tous les deux au moment où ils ont consigné ces notes.

D'après les conclusions de ce rapport, il apparaît qu’il est le genre de personne à mentir pour préserver ce qu’il considère être comme son sanctuaire. Il a vécu des événements qui auraient traumatisé tout jeune enfant, mais il a choisi de les ranger dans une boîte, au fin fond de son esprit, et de ne plus jamais les en sortir, afin de mieux se protéger. Encore une fois, vous comptez fortement sur cette boîte de Pandore. Quoiqu’il en soit, dès le début, pour ainsi dire, il a renié la réalité, et il a construit sa vie à partir de ce mensonge. Lorsqu’il est sorti du droit chemin, c'est cela qui lui a permis de couper les ponts avec son passé, avec son "éducation" stricte et peu orthodoxe, ainsi qu’avec tout ce qu’il considérait être des contraintes. Ainsi donc, on peut dire qu’il n'a jamais supporté l'autorité, et qu’il a toujours obéi parce que cela, d'une manière ou d'une autre, l’arrangeait. Il est incapable de supporter les ordres, même s’il feint le contraire, et il n'obéit que tant qu’il trouve un intérêt suffisant à cela. Mais en même temps, cela présente un intérêt, et certains l'ont bien compris. Avec la motivation suffisante, il est prêt à faire n'importe quoi, à se donner à 200%, et à placer ses compétences au service de n'importe qui.

On se dispute d'ailleurs au sujet de ce qui vous motive le plus. Certains disent que c'est l'argent, et qu’il agit simplement par pur désir matériel. Cependant, quand je vois les moyens de transports qu’il utilise, les vêtements qu’il porte, la maison qu’il habite, je ne peux pas croire que ce soit simplement pour l'argent, à moins qu’il aime amasser les kinahs pour le placer sur un compte dans un paradis fiscal... Je rejoins plutôt l'avis de ceux qui croient que, au fond, il fait ça pour ses proches, et qu’il tient sincèrement à les aider et à les protéger. Notamment son… petit frère ?
Hélas oui, l'argent est nécessaire pour vivre heureux dans le monde d'aujourd'hui, mais il existe mille façons de bien mieux s'enrichir.

Mais outre ces considérations morales, je crois qu’il est quelqu'un de réellement compétent dans son domaine, et c'est la raison pour laquelle on fait appel à lui de manière régulière. Il mène toujours ses missions à leur terme, et il fait les choses proprement, la plupart du temps. Les gens n'ont rien à redire sur le résultat, même si lorsqu'on lui laisse carte blanche, il a tendance à laisser quelques saletés derrière lui. Ce qui est fantastique, c'est la facilité avec laquelle il réussit à échapper à tous les systèmes de surveillance connus. Sans porter de masque, de lunettes, de cagoule ou de chapeau, il parvient à éviter la très grande majeure partie des caméras de surveillance, comme s’il possédait un sixième sens qui l’avertissait lorsqu’il était sur le point d'être vu. Alors inutile de parler des gens autour de lui, qui ne prêtent attention qu'à ce qu'ils veulent bien voir. Il ne sait pas devenir invisible, mais il peut faire mieux : il peut n'avoir jamais existé. Cette compétence fait de lui un atout parfait, et pourtant il n'a jamais souhaité travailler pour un gouvernement, comme si la pensée d'être lié à un tel type d’organisme le répugnait. Pourtant, il a... Mais je m'égare, revenons à ce qui nous intéresse...




Description physique

Un jeune homme de 1m78, très précisément. C'est en tout cas ce que son médecin a indiqué sur son ordinateur lors de sa dernière visite médicale, qui remonte au 20 Ivali dernier pour...une grippe bénigne, je crois. Taille moyenne, il est décrit ici comme un homme de type Moyen-Orient, selon les descriptifs vanerzamiens, à la peau plus mâte que la plupart des gens, reflétant la discrète musculature de son corps. Cela lui a donné naissance à un surnom bien gênant après un séjour à Vanerzame pour le jeune homme :  "Malaki". Qui signifie mon ange.

Personnellement, je trouve que c’est une insulte pour beaucoup d’anges. Vous auriez dû voir certains d’entre eux ! Ils sont à croquer ! Je ne vois pas ce qu’un gamin comme lui a de… "beau". Surtout avec autant de cicatrices de guerre sur tout le corps. Il a laissé croire que c’était dû à son emploi de gérant des transports terrestre à Kalerya, mais la vérité est un passé bien plus douloureux et plus sombre.

Quoiqu’il en soir, d'une corpulence tout à fait normale, on pourrait sans peine le qualifier de sportif, pour ne pas dire athlétique. Les cheveux mi-longs sont d'un noir profond, assortis à la couleur de ses yeux - mais comme je ne les vois pas, je ne peux pas juger. Mais je tiens à m’attarder un peu à ce sujet. Je ne pense pas qu’il se rende compte de l'effet que ses yeux si profonds peuvent provoquer chez les jeunes de son âge. Je vous assure, cela doit être une des raisons pour laquelle il arrive à manipuler autant de personnes aussi facilement. Il suffit d'un simple regard pour qu'un frisson électrique parcoure l'échine de ses pauvres prisonniers ou prisonnières, noyés à jamais dans l'éclat de ses iris d’un jaune éclatant étrange. Il a fait noter ici qu’il s’agit d’un héritage qui lui viendrait de ses aïeuls ; alors que les mauvaises langues jalouses, penchent plutôt pour un pacte avec un démon lorsqu’il était encore au berceau. Une hypothèse bien alléchante, mais n’est-elle pas un peu trop irrationnelle ? Tout de même, peut-être n’avaient-ils pas tort… Vous comme moi, nous savons que cela provient de l’être qu’il est devenu. De ce pouvoir dérobé.
Autre chose de marqué ici : "il a l'allure d'un jeune homme sûr de lui et décontracté, mais un œil exercé peut noter qu'il se montre attentif à tout ce qui se trouve autour de lui. Bien plus que la moyenne des gens". Ca, par contre, on peut le confirmer, vous comme moi.

Dans la vie de tous les jours, c’est un jeune homme que l'on pourrait qualifier aisément de banal. Normal à tous points de vue, il a tout du gentil voisin, doux et débordant de bonne humeur. Son entourage le décrit facilement comme agréable, communicatif et chaleureux. Il se tient bien droit comme vous pouvez le voir, et pas seulement aujourd'hui, et les O’Byrn, qui habitent de l'autre côté de la rue, disent de lui qu’il marche "comme s’il allait tous les jours faire son marché au Jardin d'Eden". Très poétique, vous ne trouvez pas ? Il s’habille de manière élégante, toujours, mais il ne s’investit jamais dans des vêtements trop chers, et les marques qu’il porte, sont somme toute très communes. Il parait pour un jeune homme de plus de 25 ans vanerzamiens. D’ailleurs, c’est ce qu’il prétend dans son lieu de résidence. Le reste du temps, il fait preuve d'une grande discrétion, et il s’habille de couleurs sobres, passe-partout. Il fait tout pour ne pas sortir du lot, pour rester dans la norme, dans la moyenne.

Pourtant, il n'a rien de normal, vous le savez, n’est-ce pas ? Aux vestes de costard, il préfère nettement la blouse blanche pour les "expériences" qu’il réalise ou les tenues en graphène renforcées de magies particulières pour les opérations délicates.

Il apprécie beaucoup sa liberté de mouvement, au point de se débarrasser de tout le superflu lorsqu’il est en mission. Là, finie la posture droite et la démarche allègre. Il sait avancer avec une grande prudence, bas sur ses appuis, il est à l'affût du moindre danger, et du moindre piège. Il redoute tout, il observe tout ce qui lui paraît suspect, sans toutefois déceler tous les éléments étrangers à sa vie. On en est la preuve. On voit bien qu’il nous a remarqué depuis tout à l’heure qu’on l’observe, n’est-ce pas ? C’est un sportif excellent, formé dans les conditions les plus durs et la plus originale que j’ai connu de ma courte vie. Je pense que c’est, en somme ce qui vous attire chez lui, n’est-ce pas ?

Torturé, étudié et entrainé depuis qu’il sait marcher, et il pourrait sans peine faire de l'ombre aux gens avec qui il courre parfois en fin de semaine, s’il ne faisait pas exprès de perdre et d'être fatigué pour entretenir sa couverture.

Il sait s’adapter à toutes les situations, il sait se fondre dans la masse et disparaître dans l'océan de la normalité. Il est, en soit, insaisissable, et il le sait. A l'étranger, il sait comment s’habiller en fonction de l'endroit où il va. Il sait se faire oublier, approcher les gens sans qu'ils se souviennent de son visage ou de son passage. Il a été formé à n'exister que pendant un bref instant dans l'esprit des gens inattentifs - c'est à dire 95% de la population. Il sait être le parfait inconnu, le passant dans la rue, le serveur dans un bar, ou le riche gentleman qui promène son chien. Mais il ne nous a pourtant pas échappé.






Dernière édition par Nylam Aljann le Jeu 8 Fév - 13:23, édité 3 fois
Invité
Anonymous
pic-profil

Invité
Mer 7 Fév - 23:05
Nylam ALJANN
CREPUSCULE - MEMBRE DE LA DIVISION 10 - LA GOURMANDISE




Informations générales

ALJANN
Nylam
19 ans
Ultarime
Masculin
75kg
1m78
Héterosexuel
Demi-dieu foudre
Fennec




Racontez-nous votre histoire

Concernant la vie du jeune Nylam, vous trouverez dans le dossier les éléments essentiels.
Bon, commençons par le commencement, voulez-vous ?

587 à 593 (ULTARIME)

Il est donc né le 24 Opaluth 587, à Ultarime, dans une petite clinique de Helheim. Ce qui lui fait environ plus de 19 ans vanerzamien aujourd’hui. Sa mère avait à l'époque 26 ans, et elle avait demandé un congé auprès de ses maîtres qui l’exploitaient dans son métier de bonne. Elle y avait d’ailleurs travaillé toute sa vie. Son père, lui, ne l’a jamais reconnu. Il était d’ailleurs le maître de cette pauvre femme qu’il avait manipulé pour ses bons plaisirs, même pour si pour lui, elle représentait une très bonne échappatoire à sa vie si compliquée. Quoiqu’il en soit, il était âgé de 33 ans, et il n’avait pas renoncé à participer à cette réunion stratégique concernant les mesures à prendre dans le cadre de la crise des missiles intermonde. En effet, il était à l'époque Commandant d'une unité de recherche stratégique, dont la mission consistait à trouver comment contrer l'installation des missiles Yaos de nouvelle génération, appelé communément Yat II.

Suite à la naissance de ce bâtard, son père se débarrassa de sa mère et de Nylam auprès d’un marchand d’esclave. Il était en train de subir la pression familiale qui lui faisait comprendre le risque d’avoir un héritier dans une famille aussi noble. Ce fut ainsi que Nylam et sa mère furent vendus comme des jouets cassés. A l’époque, c’était courant de faire disparaître ses problèmes de cette manière. Sans s’en rendre compte, ils furent placés dans un centre sombrement réputé sur une presqu’île au sud de sa ville natale. On la connaissait comme sous le nom de Nasayan, qu’on peut traduire par le nom : les limbes. Et ce fut à cet endroit qu’il passera les huit premières années de sa vie.

Excepté le piètre confort auquel ils étaient soumis, tout n’était pas si terrible. Que ce soit les matelas humides, la nourriture médiocre mais riche en nutriment et surtout les tests scientifiques qu’on leur imposait, les jeunes enfants avaient le droit à une éducation. Ils lui apprendront alors de nombreuses langues, des études poussées sur les sciences. Ceci étant dans le but principal de permettre à ces sujets, de mieux comprendre les expériences qu’ils subissaient. On les obligeait également à tenir une forme physique irréprochable avec des activités insoutenables pour des enfants de leur âge.

Du fait du poste qu'occupe son père, son quotidien fut tout de même plus confortable que les autres. Bien que sa mère ne pût plus lui apporter le moindre amour, la moindre attention face au choc de se retrouver dans une telle situation, il avait eu la chance d’avoir pour ainsi dire, une tutrice qui s’était portée volontaire de son éducation ainsi qu’aux autres enfants de sa section. Elle fut connue sous le nom de Eve. Elle s’était tout de même particulièrement intéressée à la vie de Nylam. Grâce à elle, il échappa même en grande partie à la propagande de Nasayan dispensée dans leurs différentes formations, et il a accès à certains livres que le parti aurait vu d'un très mauvais œil.

Eve était sûrement ce qu’il y avait de plus agréable pour ces enfants à Nasayan. Elle leur enseignait les sciences mais également la manière dont le monde fonctionnait. Elle essayait, difficilement, de donner vie à ces enfants qui n’avaient rien connu d’autres que les quatre murs de cette terrible prison. Parfois, elle plaisantait même de les enlever de cet endroit pour leur faire gouter une glace. Néanmoins, elle gardait tout de même beaucoup d’affection pour Nylam qu’elle n’arrêtait pas d’enlacer, de taquiner, d’entrainer, d’enseigner et même de protéger.

C’est durant cette période que je suis née. Oui, moi, Eclari est né dans un taudis pareil accompagné d’une multitude de familiers. Chacun des détenus, en particulier les élèves de Eve, ont été demandé à effectuer le cercle d’invocation de familier. A croire que l’arrivé d’Eve n’était prévu que pour leur insuffler un souvenir heureux et donc nous invoquer.

Personnellement, c’était agréable pour moi. Du moins, au début. J’ai ressenti le sentiment d’amour qu’éprouvait Nylam quand il m’a invoqué, celui qu’il éprouvait pour Eve qui fut la première personne à lui avoir fait ressentir qu’il existait. Je voulais également lui faire ressentir cela. Je voulais aussi ressentir cela… Malheureusement, nous fûmes directement séparés et chacun d’entre nous furent enfermé en cage pour être également étudié à notre tour.

Navré. Mais je préfère m’arrêter sur cette histoire. Les tortures que j’ai subies, les horreurs que j’ai vues, je ne suis pas encore prête à les partager.

593 à 599 (ULTARIME)

Malheureusement, tout bascule pour Nylam et sa mère lorsque la guerre entre Mufass et Guniazath commençait à se faire sentir, en 593. Sa tutrice Eve fut rappelée brusquement pour rejoindre son employeur qui n’était nul autre que son père. Il semblerait finalement que la bonne santé de son fils et de sa maitresse lui importait quand même. Ou n’était-ce qu’une illusion ? Après tout, ce dernier était venu leur rendre visite avant de s’en aller. Il n’y a pas grand-chose de marqué sur les rapports que son père avait entretenus avec lui lors de son arrivé, mais on sait qu’il avait passé toute une journée entière enfermé dans une pièce avec sa mère. Le lendemain, il s’en alla comme si de rien n’était et Eve l’accompagna aussi, un visage triste sur le visage. Un autre ordre lui fut imposée, mais rien qui n’a pu être retrouvé dans nos dossiers. Suite à ce même ordre, Eve confia un secret à Nylam. Sûrement celui qui a déterminé chaque choix qu’il avait effectué dans sa vie. Eve lui avoua qu’elle était le demi-dieu de la foudre et que, de ce fait, il ne risquait rien. Qu’il serait toujours protégé. Comme un ange gardien.

La situation se stabilise pour lui suite à cela, avant que n'éclate la guerre. Contrairement à l’extérieur. Les attentats qui ont précédé ont fait de nombreuses victimes, et il a été témoin lui-même d'une explosion particulièrement violente qu’il pouvait observer de son île où on attaquait sa ville natale dont il ignorait tout. C'est là la cause d’un de ses traumatismes, et même s’il ne veut pas en parler, c'est une chose qui l’a marqué profondément.

Son père est donc mobilisé comme la plupart des soldats, mais ne revint jamais les revoir. Aujourd’hui, personne ne peut indiquer s’il est vivant ou mort. Quoiqu’il en soit, les activités de Nasayan ne furent pas pour autant ébranlé. Comme vous le savez déjà, Nasayan est un petit groupe de chercheurs provenant de Vanerzame. Certains d’entre eux sont responsable de l’incident du portail qui avait causé de la mort de plusieurs eclyptethiens. Leur soif de connaissance et de recherche sur ce portail ne s’était pas arrêtée là. A l’aide de certains résidus du portail et de l’usage d’une centrifugeuse biochimico-sanguin, ils ont entamé des dialyses sur des êtres humains avec cette solution qu’ils avaient créés. Leur but étant de ne plus dépendre du cristal pour voyager à travers les univers, mais de pouvoir se téléporter par soi-même. Par ailleurs, ils étaient persuadés que cette magie inconnue pourrait être une solution contre les maladies incurable. Ils voulaient révolutionner le monde, apporter des solutions à chacun, mais pas avec les méthodes les plus saines. Quelle stupide naïveté.

Bien évidemment, avec une magie aussi puissante et instable, les chances d’avoir des personnes compatibles à cette solution étaient quasi-nulles. Mais, il y en a eu. Nylam ainsi que 5 autres individus avaient survécu et chacun exprimait des résultats différents. Comme vous le savez déjà, Nylam pouvait réaliser de tout petits portails sur des petites distances. Son cas était inutile aux yeux de Nasayan. Sa mère, également sujette d’expérience, n’avait exprimé aucun changement magique. Comme si elle avait annulé ou éliminé la solution. Pour les quatre autres, chacun avait développé des pouvoirs extraordinaires. Chacun montrait un point commun : la capacité de se téléporter. Mais cela ne se limitait pas à la téléportation physique, non. Un d’entre eux, par exemple, était capable de "téléporter" son esprit dans les rêves des êtres vivants. Un autre semblait lié à une dimension dans laquelle tout pouvait être stocké ou récupéré. C’était en soi une véritable réussite.

Malheureusement les effets secondaires se firent vite ressentir. L’instabilité des résidus de ce cristal était beaucoup trop intense, chaque usage de cette magie rendait ce déséquilibre plus intense, au point même où Nasayan craignait que cela entraine une surcharge, atteignant ainsi une explosion dévastatrice de 500 000 térajoules par personne. Aux yeux de ces scientifiques, cela revenait à recommencer l’erreur qu’ils avaient commises à Eclypteth et était donc naturellement impensable. L’unique solution serait d’éradiquer cette magie de leur corps ou de la stabiliser, ou de les éliminer pour de bon. Ils devaient trouver une solution rapidement, et les cris de douleurs de leurs sujets face à cette absence de compatibilité ne les inquiétaient pas.

Non, car leur soif de connaissances était intarissable et une personne sortait du lot parmi les nouveaux échecs : la mère de Nylam. Elle avait des "crampes" d’estomac, mais rien d’alarmant ou rien qui ne pouvait faire ressentir une crainte d’explosion nucléaire. Elle semblait seulement s’affaiblir au fur et à mesure des jours. Puis, ils furent la simple découverte qu’elle n’était pas affecté par la solution du portail, mais le bébé qu’elle portait en elle, oui. Elle était enceinte, et ce avec un retard de 4 mois. Par ailleurs, le nourrisson semblait être en parfaite santé à l’intérieur du corps de sa mère et n’exprimait aucune instabilité. Le fait de grandir dans un être humain dialysé à une telle solution l’a rendu parfaitement compatible et donc certainement avec une puissance inimaginable. Ils avaient réussi. Du moins, ils le pensaient.

Vous l’avez compris, Nylam a de nouveau changé à ce moment précis. Il avait été témoin de l’échographie de son petit frère. Pour beaucoup de vos confrères, c’est à ce moment précis qu’il a compris l’importance de la vie. Une vie qu’il voulait à tout prix protéger. Le fait de voir cet enfant était la première chose qui lui donna le sourire, de l’espoir. Oui. C’était la première fois qu’il devait avoir sentis le véritable bonheur. L’amour.

Alors qu’il était toujours passif et prêt à tout accepter, son esprit que les scientifiques de Nasayan avaient formé tourna à vive allure. On ne sait pas vraiment ce qu’il se passa dans sa tête à cet instant précis, mais on était sûr d’une chose : il voulait sauver cet être qui allait devenir son petit frère et il n’allait pas seulement le sauver ce jour-ci, ou de Nasayan. Non, Nylam était déjà en train de voir un sauvetage à très long terme. Ainsi, il sombra dans les ténèbres.

599 à 600 (ULTARIME)

Quelques jours plus tard, Eve, soldate du père de Nylam, était venue délivrer le jeune garçon et sa mère.  C’était, semblerait, l’une des dernières volontés du père de Nylam qui était mort au combat. Vous comme moi, nous savions quelles étaient ses véritables intentions. Malheureusement pour elle, ce fut ce jeune garçon qui était venue l’accueillir. Toujours aveuglé par son souhait de protéger son petit frère qui était, à cet instant, en train de se faire arracher des entrailles de sa mère, il enlaça Eve comme un enfant en détresse. Face à cela, elle ne put résister et se laissa aller. C’était comme si quelque chose qu’elle attendait, mais c’était une ruse. Nylam la poignarda la nuque, sectionnant parfaitement le tronc cérébral et la moelle épinière. Il ne savait pas si cela allait fonctionner. Il ne savait même pas s’il avait réussi, s’étant seulement entrainer sur les cadavres pourrissant de leurs cellules. Puis surtout, il ne savait pas vraiment si elle était un demi-dieu. Après tout, l’histoire des demi-dieux n’étaient encore perçu que comme une légende parmi ces scientifiques. Mais il s’y risqua et absorba l’essence divine qui s’y découla. Il devint ainsi le demi-dieu de la foudre. Comme ses calculs l’avaient prédit, la puissance extraordinaire de cette essence modifia parfaitement la composition chimique insufflé dans son sang par la solution qu’on lui avait injecté en dialyse. Ainsi, cette magie fut absorbée par celle de l’essence divine et avait donc stabilisé sa situation critique. Eve, perdant lentement la vie semblait lui sourire. Mais Nylam, bien que le cœur brisé, ne pouvait s’y attarder. Vous vous rappeler de cette histoire de boite où il y rangea ses sentiments, ça a commencé ici.

Instinctivement, il utilisa ce nouveau pouvoir et substitua son petit frère des mains des scientifiques. Son intelligence hors norme qu’il avait développé au sein de cette organisation s’était finalement retourné contre eux. Bien qu’étant le plus faible des sujets, il avait réussi à s’adapter rapidement à l’essence divine de la foudre. Un élément qui lui était pourtant complétement inconnu. Il y a répondu comme s’il s’agissait d’une science comme d’une autre. Chaque être émet une puissance électrique de 360 volts. Que ce soit la chaleur corporelle, les neurones, les frictions aériens, il les ressentait. Il sentait son esprit voyager à travers ces mini éclairs qui tournoyait autour de lui et de manière plus microscopique, il ressentait même les molécules se bosculer entre elles dans l’air. Une sensation qui semblait l’impressionner que cela calma sa torpeur. D’ailleurs, il le fit de force en calmant son rythme cardiaque grâce aux faibles décharges qu’il s’infligeait.

La suite reste un peu floue puisque les seules informations qu’on a pu récupérer, proviennent de rapports de la garde de sécurité d’Helheim d’Ultarime. Néanmoins on voit ici qu’il y a plusieurs explosions sur cette presqu’île et que certains morceaux s’étaient volatilisés de Helheim et que d’autres avaient soudainement apparus. Vous comme moi pouvons en conclure que le pouvoir des autres sujets s’étaient exprimés également à ce moment. D’ailleurs, après tout ce chaos les gardes affirment avoir vu Nylam, tenant un nourrisson dans ses bras. Il se trouvait au milieu de débris et était cerné par quatre autres individus. Ces mêmes individus semblaient répéter les termes "traitre", "tu nous abandonnes" et "tu vas nous laisser mourir comme ça ?".

Enfin, le nouveau jeune demi-dieu poussa un cri de colère et disparut dans une foudre éclatante qui aveugla les citoyens. Lorsqu’ils recouvrèrent la vue, les quatre autres individus avaient également disparus. Notre conclusion, à tous les deux, est que les quatre individus sont les sujets restants. Nylam semble avoir "trahis" ses "camarades" et pourrait même avoir la solution à leur instabilité mais refuse de leur céder ce secret.

Suite à tout cela, Nylam eut sa tête mise à prix à l’âge de 9 ans seulement. Il fut déclaré comme un être insatiable de pouvoir, a dérobé la recherche d’un organisme qui visait à avancer la médecine des quatre mondes, et tué Eve Aljann pour obtenir le pouvoir qu’elle renfermait. Ainsi, il fut jugé coupable du pêché capital de la gourmandise.

1233 à 1238 (ECLYPTETH)

Quelques mois plus tard, le jeune garçon apprit que Eve était sa demi-sœur et qu’elle s’était vouée à le protéger. Il ne la pleura pas, vous savez ? Je ne sais pas si c’était de l’indifférence, mais il la respectait. Elle avait tout donné pour protéger son petit frère et il en ferait de même pour le sien. Il reprit alors le nom de cette sœur, en mémoire de sa bravoure : Nylam Aljann fut né. En parallèle, il nomma son petit frère Marheim afin de l’opposer à l’enfer qu’ils avaient vécu à Helheim. En effet "Mar" signifiant les merveilles et "heim", le royaume. On peut dire alors que son petit frère est à ses yeux "le royaume des merveilles".

Quant à moi, j’avais réussi à me libérer et dû à notre lien psychique, je l’ai accompagné pendant un temps. Mais pour une raison obscure, il ne pouvait ni me sentir, ni m’entendre, ni me voir. Plusieurs raisons peuvent expliquer cela. La première étant que notre lien n’ayant jamais eu la chance d’être renforcé, j’ai commencé à prendre une forme éthérée, à la limite du fantôme. La seconde, c’est que forme a sûrement été aggravé par les expériences que j’ai subies. Puis, en dernier, Nylam a tellement été traumatisé par ce chapitre de sa vie, il l’a complétement clôturé, m’empêchant de reprendre un lien avec lui.

Quoiqu’il en soit, suit à ce chapitre décisif de sa vie, son parcours devient quelque peu chaotique. Jusque-là, il était plutôt un bon élève de Nasayan et n’avait jamais vraiment expérimenté la vie derrière ses quatre murs. Mais il n'arrive pas à s’intégrer à Ultarime et immigra alors pour Eclypteth. Ce fut un peu difficile de s’y rendre lorsqu’il constata son incompatibilité avec les portails qui le brûlait lui et son petit-frère. Ainsi, il prit le temps de perfectionner sa magie pour les protéger afin de se téléporter.

A Eclypteth, il rejoignit un temple qui vénérait la déesse de l’eau Zaheïya. Les fidèles prirent aussitôt soin de ces deux petits orphelins en détresse. Ils furent nourris, logé et soigné. Ils furent même inscrits à l’école. Ce fut encore plus difficile à se fondre dans la masse, sachant qu’il ne pouvait s’empêcher de garder un œil sur son petit frère qu’il voulait à tout prix protéger. Néanmoins, la présence d'un nouvel élève, étranger de surcroît, n'a pas dû plaire à ses petits camarades, à moins que le niveau exigé à Nasayan ne soit pas la même chose dans cette campagne. Quoi qu'il en soit, c’est un élève exemplaire, même s’il ne participe à aucune activité extrascolaire, n'appartient à rien. Cela ne semblait même pas le préoccuper. Au contraire, cela lui laissait beaucoup de temps libre à apprendre davantage sur les sciences et l’énergie électrique qui le composait. Il s’entrainait plus à l’usage de la magie et s’exerçait davantage à de nouvelles expériences. A cette époque, il n’avait encore rien essayé sur les êtres vivants.

Les années passent, et le jeune Aljann s’enfonce dans des pratiques plus obscurs, plus sombres. Des personnes disparaissent dans son village et il en est, d’après nos rapports, le responsable. Marheim quant à lui n’était encore qu’un nourrisson. Il n’était pas un danger mise à part pour les oreilles des fervents serviteurs du temple qui n’arrivait pas à calmer l’enfant. Seul Nylam y parvenait. Pour beaucoup, il avait un don avec les enfants. Pour lui, c’était juste une attitude naturelle avec l’être qui comptait le plus à ses yeux.

1238 à 1240 (ECLYPTETH)

Finalement, vers 13 ans vanerzamiens, il quitta définitivement le village, et partit sur les routes avec une charrette qu’il a dérobé à son voisin de l'époque, Willy. Sa plainte a été dûment enregistrée par les autorités locales, et son véhicule sera retrouvé trois jours plus tard, bien caché dans une grange dans le centre d’Ettinsmoor. Sacrée escapade. Mais les autorités ne réussiront jamais à mettre la main sur lui. Et il ne voulait pas être retrouvé. Encore moins après que les rapports ont pu faire le lien entre lui et les disparus du temple.

Ce fut à ce moment que j’ai commencé à m’éloigner de lui et que je vous ai rencontré. Les infamies qu’il avait commises… Ca m’avait déçue. J’avais le cœur brisé et je ne voulais pas croire que c’était cet enfant qui avait réussi à m’invoquer. Il n’avait plus rien à voir avec celui qui était emplis d’amour. Après tout cela, ce ne sont que vos rapports qui ont pu nous confirmer ce qu’il a fait.

Les raisons qui l’ont poussé à faire toutes ces expériences reste mystérieux, enfin pas complétement. Notre hypothèse ici est que Marheim a développé des capacités inattendues et que son corps de nourrisson doit avoir du mal à le supporter. Rien ne garantit si cela ne s’estompera pas en grandissant mais, en tout cas, il a besoin d’une solution. Autour de tout cela, une légende s’est créée autour de Nylam car il était parvenu à créer un élément qui maintenait en vie. On l’appelait déjà l’alchimiste et tout naturellement, cette chose qu’il avait créé fut appelée "Pierre philosophale". Vous vous doutez bien qu’il ne s’agit pas du tout de cela. Il s’agit en réalité du médicament de Marheim, un implant d’une couleur rubis. Ressemblant étrangement à un cœur qui bat. Malheureusement, elle est en fait faite à partir d’humain, de créature, etc. Il s’agit d’un composé spécifique qui vise à rassembler l’énergie dans une pierre et qui se diffuse légèrement dans le corps de celui qui la porte. Il semblerait que ce soit un élément vital pour Marheim qui semble présenter des signes de "surconsommation d’énergie". On peut dire que la magie qu’il a développée, est une magie idéale pour maintenir donc en vie le jeune enfant.

Quoi qu'il en soit, ces mois de cavale l’ont permis d'apprendre à se dissimuler. Il a, très jeune, su comment éviter les caméras de surveillance, comment adopter l'attitude de quelqu'un qui n'a rien à se reprocher, surtout quand on vient de voler des vêtements, à manger, ou tout autre chose utile à la survie. Il est possible qu’il ait travaillé pour quelqu'un, dans un bar, un restaurant, ou bien comme employée de ménage, mais je doute qu’il y soit resté très longtemps, de peur de se faire prendre.

A 15 ans, on le retrouve avec une arme dans la main. Ce n'est peut-être pas la première fois qu’il tue, mais c'est la première fois qu'on l’identifie formellement. Enfin, nous, car les autorités n'ont pas réussi à le retrouver à partir du portrait-robot qui a été établi, et personne n'a fait le rapprochement avec le jeune garçon d’Helheim, à Ultarime ou du massacre des fidèles du temple de Zaheïya. D’ailleurs, grâce à ses compétences d’infiltration et de négociations, beaucoup de personnes pensent que Nylam est mort entre les feux de Guniazath et Mulfass. Les failles du service de la Congrégation dans les autres mondes que Kalerya, dirons-nous.

Bref, il est en cavale, considéré comme une arme de destruction, sûrement suite à une mission qui rapportaient beaucoup pour les besoins de Marheim et il trouve finalement refuge chez un inconnu, indiqué comme ancien membre de la Congrégation. Fortement décoré et impressionnant personnage puisque personne ne le dérangeait quand il séjournait dans ce domicile que personne n’osait approcher. J'ignore si’il l’a menacé pour qu'il le laisse entrer, ou s’il a simplement joué la carte du jeune enfant perdu, mais toujours est-il qu’il a séjourné chez lui pendant quelques temps. Il a eu de la chance de tomber sur un homme qui accepte de le cacher aux autorités. Certains pensent que c'est en écoutant ses histoires qu’il a commencé à s’intéresser davantage au pouvoir, à la science et la destruction. Personnellement, je pense qu'il a fait plus que lui raconter des faits scientifiques, et qu'il lui a présenté un poste alléchant au sein d’une organisation criminelle qui s’engage à l’aider lui et son petit frère.

Pour beaucoup, cette rencontre est dû au hasard, mais venant du Crépuscule, nous ne pouvons pas nous permettre de penser ainsi. Je ne serais pas surpris qu’ils étaient en train de l’observer depuis tout ce temps et cherchait un moyen de le recruter. Après tout, en utilisant les mots adéquats, je pense qu'il n'y a pas besoin de forcer beaucoup pour convaincre un jeune adolescent en cavale de l’aider dans ses recherches à protéger ce qui lui est de plus cher.

Quoi qu'il en soit, il intégra ainsi le Crépuscule en tant que chef du 5e commandement. C’était le poste idéal pour réaliser ses expériences et développer son intelligence en tant que stratège. Il a appris d’ailleurs l’art de la guerre et de la déstabilisation très rapidement. On peut dire que c’était quasiment inné chez lui. Sans compter les résultats de ses recherches scientifiques qui ont fortement augmenté la croissance de la puissance du Crépuscule.

Par caprice, il se rendait souvent sur le terrain. Il a commencé à ressentir le plaisir que l'on éprouve à abattre une cible après lui avoir imposé une stratégie dont il ne pouvait se douter. Il a dû ressentir une grande euphorie la première fois qu’il a baladé ses yeux au milieu de la foule. Se dire que, s’il le voulait, il pouvait supprimer n'importe quelle vie. A-t-il eu l'impression que du bout de sa main, pendant un bref instant, se trouvait un pouvoir divin ? Le pouvoir de détruire impunément ? Je le pense, oui. Et comme un animal qui a goûté au sang, une fois qu’il a goûté à ce pouvoir, il n'a plus jamais réussi à s’en défaire. C'est devenu une drogue, une obsession, et il a probablement résisté longtemps avant de passer à l'action. Il a essayé de se convaincre que ce n'était pas bien, qu’il risquait gros, mais finalement, le goût du risque l'a emporté. Qu’en était-il du bien-être de Marheim ? Il s’en était assuré, il vivait une vie normale dans un petit bourg à Kalerya, dans une maison qu’il avait acquise grâce au Crépuscule. Mais s’il apprenait ce qu’il faisait, que penserait-il de lui ? Alors, pour sauver sa conscience, il a décidé de choisir ses cibles ou ses sujets d’expériences.

1732 à Aujourd’hui (KALERYA)

Un soir, Nylam prit une nouvelle cible pour alléger sa conscience. Encore l’un des premiers signes d’espoir pour vous. Ce malfrat notoire, regardez cette photo. C’est le genre de type pas particulièrement fréquentable, mais pas non plus un gros bonnet. Il l'a suivi pendant...quoi ? une semaine ? Deux à tout casser. Il a analysé ses déplacements, il a réussi à savoir une bribe de son emploi du temps, et il a décidé d'agir. Vite et bien. Il devait se rendre à un hôtel, pour y recevoir de l'argent d'un petit trafic de drogue qu'il était en train de mettre en place. Nylam, posté de l'autre côté de la rue, attendait dans un grenier auquel il a eu accès deux jours avant, grâce à la charmante propriétaire, à la mémoire un peu défaillante, qui l’a prise pour le fils d'un des locataires. Installé, il n'a eu qu'à attendre qu'il arrive. Son véhicule l'a déposé juste devant l'entrée, et il s'est arrêté pour fumer une cigarette. Une seule décharge de sa magie, en pleine poitrine, et c'était fini. A trois cent mètres, cela demeurait de l’exploit, mais il fallait quand même le faire, et avoir le cran de s’exécuter malgré le visage angélique de Marheim qui le hantait...

Après ça, il a filé en vitesse. Néanmoins, le Crépuscule n’avait pas apprécié, voyant qu’il trépassait dans ses devoirs. Mais ses capacités grandement appréciées, il fut ainsi promu. Pour lui donner plus de liberté dans son travail et en récompense de ses extraordinaires résultats, il fut nommé membre du 10ème Commandement : la Gourmandise. Il avait 17 ans. Cela ne l’enchantait guère, mais un nouvel événement lui effaça tout doute. Marheim était de nouveau souffrant, la "pierre philosophale" qu’il avait créée était de nouveau insuffisante. Il semblait avoir besoin de la changer tous les ans. Ce n’était plus envisage de le voir souffrir ainsi, et il devint donc la Chimère de la Gourmandise du Crépuscule.

Durant cette période, il a exécuté un nombre incalculable de missions. Il a été le dirigeant d’une infanterie dans plusieurs attaques terroristes. On l’a crédité de 27 victoires, dont 18 exécutions en solo. Il pouvait alors agir derrière les lignes ennemies, notamment des kaniviaths, avec une grande autonomie, en utilisant toutes les méthodes nécessaires pour atteindre l'objectif, même les moins conventionnelles. C'est un véritable tour de force qu’il a réussi pour être admis chez les 7 pêchés capitaux, au regard de sa jeunesse et de son manque d'expérience, et il en a profité pour faire effacer complètement son passé.

En outre à ses 19 ans, il s’impose plus dans l’organisation pour lui permettre de vivre plus librement une vie civile bien qu’il continue à servir. Toutefois, bien qu’existant de nouveau sous l’identité de Nylam Aljann, cela n’en reste pas moins une feinte supplémentaire, et il ne fait alors aucune demande de permis de circulation de portail, aucune ouverture de compte en banque, rien. Tout l'argent qu’il a économisé a disparu, et a été investi dans la création de son identité et l’avenir du jeune Marheim. Je ne sais pas exactement qui l’a mis en relation avec le milieu de la pègre, qui lui a donné les contacts nécessaires pour se faire oublier... peut-être un membre du Crépuscule, peut-être une rencontre fortuite. Toujours est-il qu’il a réussi à rencontrer un informaticien ingénieux de Vanerzame, qui a réussi à vous créer une identité de toute pièce. J'estime qu’il l'a payé environ 800.000 kinahs pour qu'il accepte de se taire et de l’oublier. Il a donc créé Nylam Aljann, gérant d’une compagnie de transport.

Le jeune Aljann a alors décidé de déménager une dernière fois, pour bien effacer ses traces. Dans un petit quartier résidentiel à l’extérieur de Lavurya, sur Kalerya. Rapidement, il s’est fondu dans la masse comme le parfait petit voisin. Il a fait intégrer Marheim dans une très bonne école, l’éloignant de tout institut magique. Laissant au Crépuscule, le soin d’effacer leurs traces des bases de données. Il a pu, ainsi, entretenir une meilleure relation avec son petit frère qui venait d’atteindre ses 11 ans. Mais aussi pour surveiller tout changement que celui-ci peut présenter, notamment avec la puberté qui modifie partiellement le corps et augmente le dosage d’hormones dans le sang. Cette observation lui permettra sûrement de trouver une solution durable et plus confortable que la fausse pierre philosophale.

En parallèle, il rejoint tous les jours le QG du Crépuscule pour diriger plusieurs opérations et compléter ses expériences, pendant que Marheim est à l’école. Il semblerait d’ailleurs en ce moment préparer quelque chose d’extrême pour la population de Kalerya. A se demander parfois s’il ne perd pas la raison.

Ah ! Je vais devoir vous laisser, les négociations semblent se terminer et il va falloir bientôt que je le rejoigne.

Je vais avoir foi en vos paroles et essayer de le ramener à la raison, mais je vous avoue qu’il est difficile de cerner ce personnage. Personne ne sait vraiment quel est son objectif. Mais si vous avez raison, il sera un allié de taille pour ce qu’il se prépare…

***
Plongé dans ses pensées, Nylam se laissa plonger dans cette douce pensée qu’il ne cesse de se répéter depuis plus de 10 ans.

"Devenir Dieu… Ça me parait délicieux."




Informations Supplémentaires

Votre surnom
L'Alchimiste / La Chimère / Le Voyageur de Foudre

Votre âge
25 ans

Qui est sur ton avatar ?
Visan, création de Sing-Sei (sur deviantart)

La catégorie de ta magie
Magie perdue

Nom de ta magie
Nylam ALJANN > "Alsafar albarq" (le voyage de l’éclair) = Demi-dieu de foudre

Accès à la zone H/Y/Y
Oui

Pourquoi avoir choisir Entre-Monde pour votre avenir RP ?
Cela fait longtemps que j'ai vu le forum et aux premiers abords le forum m'avait beaucoup plut mais il y avait tant à apprendre que je me suis dis que je vais attendre maîtriser un peu plus l'univers. Finalement, je me suis lancé et je ne regrette pas. C'est vraiment prenant et je ne m'attendais pas à avoir une inspiration de la sorte grâce à cet univers. Donc, en premier temps, je peux déjà dire merci !

Code de validation
Un kalerien voyage au pays du chocolat


✽ Humain ✽▼
✽ Humain ✽
Alekseï Belooussov
pic-profil
Messages :
31
Kinahs :
10000
Age :
23
Date de naissance :
23/07/1996
Date d'inscription :
11/09/2017

Informations
Caractéristiques:
Magies & Armes:
Relations:
https://kalerya-entre-monde.forumactif.org/t1789-fine-plante-des-galces https://kalerya-entre-monde.forumactif.org/t1880-herbier-magique http://www.kalerya-entre-monde.com/ https://kalerya-entre-monde.forumactif.org/t1939-herbes-et-tresors-d-aleksei-blooussov http://www.kalerya-entre-monde.com/ http://www.kalerya-entre-monde.com/

Alekseï Belooussov
Lun 12 Fév - 18:14
Bienvenu :)


Spoiler:
 


Oberon : #f75e25
pic-profil

Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1